Connaissez-vous les serious game (jeux sérieux)?

Copie de Publication Instagram fête nationale France bleu blanc rouge (14)

 

La créativité fait partie des valeurs essentielles pour Tadasana. Ainsi nous croyons en l’importance d’intégrer du ludique dans la culture des établissements sociaux et médico-sociaux. Nous vous parlions déjà dans cet article de jeux que vous pouviez utiliser dans le cadre de journées de cohésion d’équipe. Ces jeux étaient pour certains à visée principalement ludique mais pas que…

 

Qu’est ce que les serious game ?

Les serious game, « jeux sérieux » sont des activités qui associent un but sérieux (qui peut être éducatif, formatif, informatif, publicitaire…) à un moyen ludique. Ils englobent tous les jeux que l’on peut mettre en place (jeux de société, jeux de rôles, jeux interactifs) sans viser uniquement le divertissement.

 

La définition du jeu sérieux a été introduite en 2006 par Julian Alvarez (professeur à l’université de Lille) et Olivier Rampnoux (professeur à l’université de Poitiers). Elle s’appliquait au départ à l’univers de l’enseignement et ces deux professeurs ont signés ensemble un ouvrage destiné au milieu scolaire : « Apprendre avec les serious game ? »

La même année, des travaux universitaires ont élargi cette notion à d’autres domaines et proposé de classer les jeux sérieux en cinq grandes catégories :

  • Advergame : cette catégorie associe l’advertising (publicité) au game (le jeu). Il s’agit donc d’un jeu dont la finalité est promotionnelle et qui vise à à transmettre un message marketing.
  • Edugame ou edutainement : c’est un serious game dont l’objectif est l’acquisition de savoirs. L’ edugame a lieu dans un établissement scolaire par exemple tandis que l’edutainement est principalement enseigné en entreprise dans le cadre d’une formation continue.
  • Exergame : cette catégorie de Serious game a pour finalité d’inciter l’apprenant à effectuer correctement une tâche et à la répéter le plus souvent possible grâce à la simulation.
  • Newsgame : ce jeu sérieux a pour finalité la transmission d’un message d’information (news).
  • Socialgame : ce type de Serious Game a pour but de favoriser la collaboration entre différents individus.

 

Quid des serious game dans les secteurs médico-sociaux et sociaux ?

 

Dans notre secteur, ce terme bien que peu utilisé , est en fait en œuvre en permanence dans les activités, rééducations, ateliers qui sont proposés par les professionnels de terrain aux usagers. On rappelle d’ailleurs souvent aux parents que le jeu est utilisé à des fins éducatives, d’apprentissages, de rééducation ou de remédiation est que c’est quelque chose que nous prenons très au sérieux.

 

Etant à priori convaincus de l’intérêt du jeu et de son aspect sérieux et professionnel, pourquoi ne pas l’utiliser à d’autres fins et notamment à destination des professionnels de nos structures ?

 

En effet de nombreuses situations professionnelles de notre secteur peuvent se prêter à la mise en place de serious game :

  • L’ intégration de nouveaux professionnels : pour les informer et leur faire découvrir le fonctionnement, les règles , les procédures de la structure ( quizz, jeux de plateaux détournés, jeux de piste…)
  • La formation des professionnels : pour cela vous pouvez faire appel à des formateurs extérieurs qui pourront sur votre demande concevoir des serious game sur le thème de formation choisi
  • La cohésion et le travail en équipe : jeux de rôles, défis en commun
  • Le développement des compétences relationnelles et communicationnelles : jeux de rôles, jeux coopératifs…
  • Le développement de projet : créativité autour de jeux de construction…

Ces serious game peuvent se mettre en place à  différentes dimensions : un service, un établissement ou même une association (lors de l’intégration de nouveaux salariés, pour élaborer ou présenter le projet associatif, pour des journées de formation etc…)

 

Quels sont les inconvénients des Serious Game ?

 

Les serious game pour répondre à l’objectif précis que l’on s’est fixé doivent être parfaitement adaptés à la situation et au public visé.

Ainsi leur conception demande à la fois du temps et des compétences :

  • Si on utilise les compétences en interne, il faudra donc dégager du temps pour la conception, la préparation et ensuite l’animation et la coordination de ces Serious Game
  • Si on fait appel à un intervenant ou une entreprise spécialisée cela représente un coût important qui ne pourra pas forcément être supporté par l’établissement

De plus, les serious game doivent reposer sur un équilibre fragile entre la dimension ludique et l’intention sérieuse…

En conclusion,  le jeu doit être présent mais ne pas prendre toute la place au risque que l’objectif visé soit remplacé par du pur amusement/divertissement et finisse par désengager les professionnels de l’objectif.

 

 

Et concrètement comment fait-on pour mettre en place des Serious Game ? A qui s’adresser?

 

Voici quelques ressources qui pourront vous aider et vous inspirer

 

  • Outil de formation pour les professionnels d’EHPAD

EHPAD’PANIC a été développé en partenariat avec l’EHPAD et la mairie d’Échirolles

 

Pour permettre l’émergence des idées, de modéliser des projets, de valider des concepts par les salariés eux-mêmes.

 

  • Agences de conseil et de création de serious game

Felix et Ludo

 

Urbangaming

 

  • Handipoursuite, un jeu de société pour tester vos connaissances sur le handicap

 

 

Si cet article vous a plu, merci d’en parler autour de vous et de le partager, cela nous aide beaucoup !

Bonne semaine!