Les « softs skills » : ces savoir-être qui viennent renforcer les compétences techniques

Businessman knocks down wooden blocks with the word Skills. The concept of the loss of skills. Suppression of talents. Business planning, financial modeling, understanding of marketing processes
  Avez-vous déjà entendu parler des soft skills ? Ce terme pourrait se traduire par « compétences douces » en opposition aux hard skills qui regroupent les compétences techniques et théoriques. Les soft skills qui regroupent l’intelligence émotionnelle , les capacités de communication, le caractère et les aptitudes interpersonnelles se traduisent en comportements visibles et contribuent non seulement à la qualité du travail de chacun mais aussi au bien être au travail, à la capacité à innover et à faire face au changement. Dans notre secteur, même si elles n’étaient pas nommées ainsi, les soft skills ont toujours revêtu une importance fondamentale puisque l’humain est au cœur de nos pratiques à la fois dans l’accompagnement des usagers de nos structures mais également dans nos rapports à nos collègues et collaborateurs. Ainsi nous n’avons pas attendu que ce terme devienne à la mode dans les théories managériales pour nous y intéresser. Cependant, il peut être pertinent d’identifier et nommer ces « soft skill » et de les repérer : D’une part chez nous même en tant que manager afin de promouvoir au sein de nos équipes la motivation personnelle, la bienveillance, la qualité des relations interpersonnelles, la coopération et de développer notre intelligence émotionnelle qui en nous entrainant à identifier nos émotions et celles des autres nous permet de ne plus les subir. D’autre part, chez nos collaborateurs, nos équipes à la fois lors des recrutements mais tout au long de la collaboration. Voici une liste non exhaustive de soft skills :
  • Autonomie
  • Adaptabilité
  • Résolution de problèmes
  • Esprit critique
  • Créativité
  • Esprit d’équipe
  • Management
  • Intelligence émotionnelle
  • Jugement et prise de décision
  • Flexibilité
  • Empathie
  • Gestion du temps
  • Gestion du stress
  • Aisance relationnelle
  • Confiance en soi
  • Etc…
Et concrètement ?
  • A titre personnel : faites la liste des soft skills que vous pensez posséder et n’hésitez pas à interroger votre entourage professionnel en sollicitant des retours les plus objectifs possibles. En face faites la liste de celles que vous voudriez acquérir ou développer. Dans ce processus de réflexion et de progression, un coaching individuel peut être très porteur et vous accompagner vers des actions concrètes pour évoluer.
  • Pour votre/vos équipes : faites la liste des soft skills indispensables à votre organisation, vos pratiques et qui font écho aux valeurs et à la culture de votre service et/ou établissement et évaluer si vos collaborateurs répondent à ces besoins. Ceci permet lors des échanges individuels de les guider dans ce que vous attendez et d’orienter les formations à prévoir. Dans un contexte de recrutement cette liste sera également très utile et notre formation sur les recrutements pourra vous donner des outils concrets pour situer les candidats que vous recevez.
  Bonnes réflexions …