On fait le bilan!

On fait le bilan !

En tant que chef(fe) de service, responsable ou directeur(rice) on a l’habitude de faire des bilans de l’activité de notre service/établissement, des bilans financiers ou de management mais prenez-vous le temps de faire votre propre bilan ?

Cette habitude peut permettre de prendre du recul, de tirer des leçons de nos expériences, de nous améliorer et d’en apprendre sur nous même.

 

La fin de l’année est un moment propice pour faire ce bilan, mais comment s’y prendre ?

 

Je vous propose dans cet article, une méthodologie qui vous permettra de vous guider dans ce bilan.

 

Pour commencer, il est intéressant de faire ce bilan par écrit afin d’en garder une trace et de clarifier vos idées.

Vous pouvez choisir de faire un bilan axé sur votre vie professionnelle mais la vie personnelle et professionnelle sont souvent imbriquées et les bénéfices tirés d’un tel bilan seront encore plus importants si on prend le temps de s’intéresser à notre vie dans tous ses aspects.

 

Voici donc les questions que je vous invite à vous poser :

 

  • Qu’est ce qui s’est bien passé cette année, quelles ont été mes réussites, mes succès ?

Pour répondre à cette question, essayez de revenir sur toutes vos victoires de l’année, des plus petites aux plus importantes et évidentes, en listant les objectifs que vous avez réussi à atteindre, ce qui vous a rendu heureux…

En les listant, vous prendrez conscience de vos progrès dans certaines domaines, de ce qui vous plait dans votre vie professionnelle et personnelle et donc ce que vous voulez continuer …

 

  • Qu’est ce qui s’est moins bien/mal passé ?

Qu’est-ce qui ne s’est pas passé comme prévu ? Quelles actions n’ont pas porté leurs fruits et pourquoi ? Quelles erreurs avez-vous commises? Quelles mauvaises décisions avez-vous prises ? Qu’est-ce qui vous a déçu ? Qu’est-ce qui vous a frustré ?

 

Pour répondre à cette question, il s’agit d’être dans l’honnêteté mais aussi la bienveillance envers vous-même ; le but n’est pas de se critiquer mais de tirer des leçons de ces non-réussites.

 

 

  • Qu’est ce que je peux conclure de mes succès et échecs ?

Comme je viens de l’évoquer, le listing précédent va donc vous servir à tirer des enseignements des évènements de votre année.

Parfois, les conclusions et leçons sont évidentes et vous pourrez les dégager et les noter très facilement mais pour certains il faudra pousser votre réflexion pour arriver à quelque chose de constructif.

Pour cela, il peut être intéressant d’utiliser une méthode qui est utilisée dans le cadre de l’analyse des évènements indésirables (avec lesquels vous êtes certainement familiers) : la méthode des 5 pourquoi.

« Les cinq pourquoi est la base d’une méthode de résolution de problèmes proposée dans un grand nombre de systèmes de qualité. Il s’agit de poser la question pertinente commençant par un pourquoi afin de trouver la source, la cause principale de la défaillance »(Wikipédia)

Par exemple :

« Mes réunions ne permettent pas d’avancer sur les projets des usagers »

Pourquoi ?

«  Parce que nous abordons trop de choses pendant les réunions qui ne sont pas prévues ? »

Pourquoi ?

« Parce-que les professionnels prennent la parole sans respecter l’ordre du jour »

Pourquoi ?

« Parce-que l’ordre du jour n’est pas annoncé avant la réunion »

Pourquoi ?

«  Parce-que je ne l’établis que juste avant la réunion »

Pourquoi ?

« Parce-que je n’ai ne prends pas le temps de faire avant »

 

Dans cet exemple, la leçon à tirer est que l’établissement de l’ordre du jour et surtout sa diffusion aux professionnels quelques jours avant la réunion est important : il faut donc planifier cela dans mon planning.

 

Que vais-je mettre en place cette année ?

 

La dernière question à vous poser est donc de dégager les objectifs et les plans d’actions pour chaque objectif selon les résultats de votre bilan.

 

Je vous conseille, si vous faites ce bilan de façon manuscrite, de consacrer un support que vous pourrez réutiliser chaque année afin de pouvoir relire vos bilans précédents et que ce travail ne soit pas vain.

 

Pour résumé et vous mettre dans les meilleures conditions :

  • Prenez du temps
  • Aidez-vous de supports pour ne pas compter que sur votre mémoire : agenda, photos de votre téléphone etc…
  • Utilisez un support que vous pourrez ré-utiliser
  • Soyez honnête et bienveillant

 

Comme d’habitude, vos retours sur l’utilisation de cette « méthodologie » seront les bienvenus et si vous avez une autre façon de faire ce type de bilan n’hésitez pas à partager en commentaires !

 

Et pour finir, je ne peux pas m’empêcher de vous partager cette chanson que j’ai fredonné pendant toute l’écriture de cet article!

Belle fin d’année !